Notre Dame de Bon Secours

Le charisme | Notre Dame de Bon Secours

Notre spiritualité

Le charisme
Retour

Le charisme

Le charisme

Marie tient une grande place dans la Congrégation. Elle est la « fondatrice du Bon Secours » comme le disait le Père Millet. C’est ce qui a conduit la Congrégation à terminer tous ses moments de prière par l’invocation : « Notre Dame de Bon Secours, priez pour nous. »

A côté de Jésus en croix se tient debout Marie, sa mère qui reçoit sur ses genoux le corps de son fils crucifié, celle qui est solidaire de toutes les peines de l’humanité, la femme souffrante par excellence. Cela exprime le double visage de la Congrégation : auxiliaire des malades et des pauvres, mais aussi compatissante, partageant la peine des Hommes. Pour Jésus, le Père Millet vénère sa mère ; en Jésus, il aime les malades et les pauvres.

Le nom de la Congrégation le confirme : Notre Dame de Bon Secours. La grande dévotion sera envers notre Seigneur Jésus souffrant et Marie compatissante. La compassion se transforme en présence, écoute, service, aide, partage, témoignage.

Ainsi les Sœurs essaient de dire Dieu sans le nommer forcément, selon la conviction de St Bernard : « Ce que l’on fait, crie plus fort que ce que l’on dit. »

Envoyées à toutes les classes de la société, nous rencontrons partout des personnes touchées par une ou plusieurs formes de pauvreté.

Avec ces personnes, avec leurs familles, en collaboration avec d’autres professionnels, nous nous efforçons de cheminer vers une vie plus digne. Cette vie n’est autre que celle que Dieu vient illuminer par sa présence, son amour, sa tendresse.

La Congrégation est orientée vers la visite, le soin des malades, la proximité, la présence durable, dans une attitude de compassion.

Ainsi, « prendre soin » a toute sa signification dans une visée commune. « La communauté, dans sa totalité, est au service de la mission de la Congrégation (…) Toutes sont apôtres dans le Christ, auquel elles sont liées par le baptême et la consécration religieuse. »

La congrégation sait qu’elle concrétise ainsi l’action du Christ qui guérit les malades et annonce aux pauvres la Bonne Nouvelle, l’Espérance d’un avenir meilleur.


Vous aimerez aussi...