Notre Dame de Bon Secours

La vie de prière d'une Sœur de Bon Secours | Notre Dame de Bon Secours

Notre spiritualité

La vie de prière d'une Sœur de Bon Secours
Retour

La vie de prière d'une Sœur de Bon Secours

La vie de prière d'une Sœur de Bon Secours

La vie chrétienne ne se résume pas à la prière, mais celle-ci a toujours tenu une place importante dans la vie du croyant.

Dans la vie religieuse, la prière a  une place privilégiée, indispensable.

« Seigneur, apprends- nous à prier. » (Lc 11,1) Les disciples avaient vu Jésus prier, se retirer seul à l’écart, mais aussi au temple. C’est lui le maître et modèle accompli et nous n’aurons jamais fini de lui demander : ‘’Apprends-nous à prier’’.

‘’Toute ta vie est informée par cette réponse d’amour qu’est la prière’’, (de nos textes fondateurs, les Constitutions), des chemins de prière au cœur de la vie.

La prière communautaire

L’Eucharistie quotidienne, source et sommet de nos vies et de l’action apostolique,  la célébration des Laudes et Vêpres en communauté, prière de l’Eglise, avec l’Eglise. Ensemble  nous faisons monter vers le Christ notre prière, tout ce que l’on vit et ce que les autres vivent. Notre prière est remplie de vie, cette vie quotidienne éclairée par la Parole de Dieu.

Par la relecture  apostolique, nous essayons de découvrir l’Esprit de Dieu à l’œuvre en ce monde, le Christ Jésus vivant, agissant. Nous exerçons ainsi notre regard de foi sur ce que nous vivons pour mieux célébrer Celui que nous servons.

La prière personnelle.

L’oraison quotidienne: l’Ecriture est la Parole de Dieu pour moi aujourd’hui. Il me parle, je l’écoute, je regarde la scène racontée par l’Evangile, me mets à la place des personnages : voir, sentir,  gouter et la laisser se réfléchir en moi-même, comme une lumière sur ma propre vie.  Me mettre dans le sillage du Christ et  lui parler, ’’comme un ami parle à son ami’’, et m’offrir  pour vivre ce que j’ai découvert.

La prière d’alliance pour relire les événements et discerner les sentiments. Je parcours la journée, que s’est-il passé, comment ai-je vécu les choses, quels sentiments ont dominé : la joie, la paix, la confiance ou plutôt le découragement, l’inquiétude, la tristesse. Pourquoi ? A travers ces sentiments, je cherche comment Dieu a été présent, m’a fait signe, m’a conduit, voir ses appels. Merci Seigneur, pour ce qui a été bon, là où la vie a grandi en moi, où j’ai été un peu plus ajusté. Je rends grâce. Pardon Seigneur, pour les résistances, les refus, le péché. Je me laisse réconcilier avec moi-même,  avec les autres, avec Dieu.   Avec toi demain. Un regard vers l’avenir recentré, réorienté vers les autres et vers Dieu. Je lui demande sa grâce et son inspiration pour demain, pour davantage vivre en sa présence.

La prière continuelle ou la prière du cœur.  Répéter une brève prière, invoquer le Nom de Jésus. Le cœur est ce qui évoque l’amour, une communication, relation entre Dieu et l’homme. ‘’Seigneur Jésus, Sauveur, prends pitié de moi pécheur’’. On prie avec le cœur tout le temps, de même qu’on respire, on peut prier sans cesse. Cette prière apaise, aide à faire descendre dans le cœur les mots prononcés.

‘’En tout aimer et servir’’ : Dieu nous appelle chacun(e) de manière singulière et la réponse à cet appel jaillit souvent  dans la prière, et le mystère de cette rencontre demeure le mystère de chacun.

  


Vous aimerez aussi...