Notre Dame de Bon Secours

La foi chrétienne | Notre Dame de Bon Secours

Notre spiritualité

La foi chrétienne
Retour

La foi chrétienne

La foi chrétienne

Pour le chrétien, la Trinité est l’expression la plus juste pour approcher Dieu. Dans sa prière, son engagement de foi, il découvre Dieu créateur et Père. Il chemine à la rencontre de Jésus, Fils et frère, qui parle de Dieu le Père. Il vit de l’Esprit qui révèle, en lui et en Eglise, la présence divine.

Dieu, Père et créateur

Dieu créateur est le socle de la foi chrétienne. Après la Bible qui annonce : « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre » (Gn1,1), le Credo dit : « Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ». La création voulue par Dieu ne se démontre pas par la science. Nous savons aujourd’hui que l’homme est devenu vraiment homme après une longue évolution. Ce n’est pas contradictoire avec ce que dit la Bible. Celle-ci explique aux croyants que l’homme est voulu par Dieu, et que l’univers lui est confié. Selon la Bible, en effet, il n’existe qu’un seul Dieu, qui ne crée que les choses bonnes. Et il crée l’homme à sa ressemblance, ce qui est bon. Cet homme est homme et femme. Et Dieu lui confie l’univers et toutes les choses qu’il a faites. « En créant, Dieu ne fait rien, mais il existe de façon contagieuse. Ainsi sont les vrais éducateurs. » P. François Varillon.

Dieu Père, a voulu se rendre proche des hommes, qui peuvent le nommer ’’Notre Père’’, outre cette proximité, la paternité de Dieu signifie qu’il est source de toute vie. Ses enfants vivent librement de la loi intérieure d’amour et de charité.

Jésus Christ, Fils unique de Dieu

Au centre de la foi chrétienne, il y a la vie d’un homme, Jésus de Nazareth. Le Credo le professe : « Je crois en Jésus-Christ (…), né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli (…) le troisième jour est ressuscité et monté aux cieux. »

Nommer Dieu Abba, « Père », quelle audace ! Cette familiarité de Jésus qui a osé appeler Dieu « papa » fit scandale en son temps. Jésus évoque aussi son Père sous forme d’histoire, les paraboles. Il en parle toujours comme d’un père aimant qui peut être un roi, un maître, un vigneron…

La foi chrétienne dit que Dieu aime chaque homme et chaque femme comme un père pourrait aimer ses enfants adultes, mettant tout son amour, sa bonté, sa sollicitude au service de leur croissance humaine et de leur liberté.

Nous ne disposons d’aucune trace historique de la résurrection de Jésus, si ce n’est le récit des témoins, qui l’ont à nouveau rencontré en des lieux et circonstances diverses : pour eux, Jésus s’est révélé d’entre les morts, ils n’ont pas vu un cadavre réanimé mais Jésus vivant. Ceux- là sont bien passés de l’abattement, des ténèbres dans laquelle la mort de Jésus les a plongés, à la proclamation : l’avoir vu vivant après sa mort.

Le nom de Jésus, Jéshua, signifie en hébreux ‘’Dieu sauve’’. Et ce qui nous sauve, c’est son incarnation : Jésus vient partager notre vie jusque dans la mort. Toute sa vie, il n’a cessé de dire l’amour infini de Dieu. Sa mort n’opère pas notre salut par enchantement, c’est en regardant la croix et la démesure de l’amour que nous sommes appelés à croire, tout comme le centurion devant Jésus expirant : « Vraiment, cet homme était le Fils de Dieu! ». (Mc15,39)

La mort de Jésus ne nous sauve pas en elle-même, mais dans cet élan de foi qui peut nous saisir.

L'Esprit Saint, Seigneur et don de la vie

Il reçoit même adoration et même gloire, il a parlé par les prophètes et conduit l’Eglise

La pleine révélation de l’Esprit Saint est liée du Christ. Pour Saint Irénée, le Fils et l’Esprit sont comme les deux mains par lesquelles Dieu façonne le monde et son histoire. L’Esprit Saint est une autre personne divine que Jésus annonce comme un autre défenseur, il est la troisième personne de la Sainte Trinité, «Personne Amour », «Personne don », le don de l’existence à toutes choses par la Création, le don de la grâce aux hommes…

Il  achève la personnalité chrétienne, par lui nous nous donnons à Dieu dans l’amour.

L’Esprit Saint, de même nature que Dieu, il  a particulièrement une fonction d’actualisation de l’alliance contractée entre Dieu et les hommes au fil de l’histoire.

L’Esprit conduit l’Eglise vers l’avant…

L’Eglise, sur toute l’étendue de la Judée s’édifiait et marchait dans la crainte du Seigneur et, « grâce au  Saint-Esprit, elle s’accroissait » (Ac 9,31). L’Eglise, une vie en croissance, un mystère de vie qui trouve sa source en Dieu. S’il nous faut croire en l’Eglise  et l’aimer, c’est parce que Dieu l’aime et par son Esprit  la conduit.

L’Eglise s’invente peu à peu, elle est en genèse.

Aujourd’hui comme hier, des cœurs s’ouvrent dans une espèce de reconnaissance joyeuse ; la confiance, l’espérance, voici qu’ils trouvent leur visage et leur nom : Jésus-Christ. Cette naissance de la foi est le premier signe de l’Esprit. Cet Esprit se répand,  « passe » de l’un à l’autre,  elle est le fruit de la communauté. Très tôt  la communauté a pris le nom d’ ‘’Eglise’’, ’’ecclésia’’, un mot qui signifie ‘’assemblée’’. Quiconque naît au Christ se sait convoqué  à rejoindre la communauté qui est le milieu où se cultive et se répand la bonté de Dieu.  

Les Apôtres rendent témoignage au Christ en s’adressant à des hommes provenant de toute la terre … (Ac 2,78). Depuis ce  jour, l’Eglise avec ‘’la force de l’Esprit Saint’’, annonce le Seigneur mort et ressuscité… La mission universelle de l’Eglise vient de l’Esprit Saint et depuis son premier instant, elle tend à s’exprimer dans toutes les cultures pour former ainsi l’unique peuple de Dieu.    

L’Esprit Saint, guide intérieur.

La révélation apportée par Jésus qui est la Vérité est complète mais l’Esprit va nous dévoiler progressivement le sens profond de ses paroles, de ses gestes et les richesses contenues dans la révélation. Les disciples, chacun de nous, ne peuvent pas tout comprendre d’un coup. L’Esprit sera le guide intérieur patient pédagogue de chaque croyant, de toute l’Eglise qui gardera et creusera en profondeur les mystères de Jésus.. Lui seul nous permet de discerner dans les paroles transmise par l’Eglise, la Parole de Dieu qui est Esprit et vie, ces paroles s’intériorisent  et prennent vie.

Dans l’Eglise orthodoxe on ne commence jamais une action importante, sans prononcer cette prière à l’Esprit Saint.

Roi céleste, Consolateur, Esprit de Vérité, toi qui es partout présent et qui remplis tout, trésor des biens et donateur de vie, viens, fais ta demeure en nous, purifie-nous de toute souillure, et sauve nos âmes, toi qui es bon.


Vous aimerez aussi...