Notre Dame de Bon Secours

Détente au Mont St Michel | Notre Dame de Bon Secours

Devenir une soeur du BS

Détente au Mont St Michel
Retour

Détente au Mont St Michel

Détente au Mont St Michel

Le pèlerinage des 5 mousquetaires en « terre sainte »...

Nous voilà en pleine effervescence, heureuses de pouvoir partir les cinq plus jeunes Sœurs de France ensemble : Joséphine, Malgosia, Aurèlie, Agnès et Carmela, (Sr Christine était en Corée). Destination : le Mont Saint Michel, ‘’Chemin du Paradis !’’ 

Depuis la fin de la session de juin dernier, nous préparons cette sortie « formule pèlerinage » afin de mieux nous connaître les unes les autres et de tisser un lien plus fraternel.

Pourquoi le Mont Saint Michel ? Parce que je vis avec une certaine Sœur qui s’appelle Geneviève ... qui parle très souvent de ce lieu magnifique à tout point de vue. Parmi les cinq sœurs, certaines y étaient déjà allées mais elles ont bien voulu faire une fois de plus ce merveilleux pèlerinage.

Le vendredi 22 août, nous nous sommes réunies dans la cour St Paul à Troyes, certaines venaient seulement de finir leur travail ... Allez hop en avant ! Près de 6 heures de route à faire, donc, pas de temps à perdre, il est 13h 30 ! Direction l’autoroute... Vitesse 130km/h, GPS branché ! Le temps ne nous a pas paru si long malgré la route à faire.

Nous sommes arrivées vers 19 h 15 devant la merveille du Mont Saint Michel ! Quelle Merveille ! Nous sommes accueillies à la Maison du Pèlerin par un prêtre vivant sur le Mont, Père André, recteur du lieu, très sympathique.

Nous voilà logées sur la « terre sainte-même », juste en bas de l’abbaye, les chambres donnent sur la mer. Le matin, nous avons eu la chance de voir le lever du soleil... en un seul mot ‘’ Magnifique !’’

Munies de nos casse-croûte dans le sac à dos, nous sommes parties vers le plus haut, la partie abbatiale, accompagnées d’un guide enthousiasmé par ce lieu unique, septième merveille du monde, chargé d’histoire. Nous avons visité différentes pièces d’époques diverses, restant toujours bouche-bée : comment ont-ils pu construire ce monument ? A l’époque, il n’y avait pourtant ni machines ni ordinateurs pour calculer, pour imaginer, pour visualiser,… L’homme est vraiment fait un peu moindre qu’un Dieu !

Encore toutes émues, nous avons pris nos casse-croutes sur une pelouse en nous mêlant aux autres pèlerins. Quelques photos souvenir à droite et à gauche et nous voilà descendues sur la baie dépourvue d’eau, traçant nos pas dans la boue glissante, nos doigts de pied s’amusaient.

Laissant nos traces dans le sable, nous sommes parties vers la cathédrale de Dol de Bretagne pour la messe anticipée et quelques virées dans les rues inconnues.

Au retour, nous avons consulté quelques cartes de restaurant afin de goûter le célèbre menu du pays : les ‘’ moules-frites ! ‘’.

En approchant du Mont, de nouveau, des exclamations sont sorties de nos cœurs: quelle merveille, la nuit sur le Mont ! Il est habillé de mille lumières ! Nous avons eu du mal à quitter ce lieu magique mêlé de mystère.

Nous voilà arrivées à notre dernier jour. Nous avons RDV avec Paul vers 9 heures chez lui. Qui est ce Paul ? C’est le neveu, par alliance, de Sr Geneviève, n’est-ce pas ? Il vit à 20 km du Mont et nous a proposé gentiment de nous conduire à St Malo en prenant la route côtière. Au retour, escale sur le lieu de naissance de Sr Geneviève et visite de sa grande salle de bain naturelle (le fameux étang)! Avant de regagner le ‘’ plat-plat ‘’ de nos régions Champenoises et de la Marne, Marie-Thérèse, la nièce de Sr Geneviève nous a offert à déjeuner en présence d’Ernestine, la sœur de Sr Geneviève qui est aussi la mère de Marie Thérèse.

C’était bien court en temps mais tellement sympathique! Laissons-nous dire un « Au revoir »…

Sr Carmela HAN

 

 

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...