Notre Dame de Bon Secours

Une rencontre inédite | Notre Dame de Bon Secours

Actu / Infos

Une rencontre inédite
Retour

Une rencontre inédite

Une rencontre inédite

Une rencontre inédite ! 

Un article doit être sérieux, bien pensé, inspiré de sens. En gros de la rigueur ! Eh bien aujourd’hui, je me permets une fantaisie…

Dernièrement, en me baladant, j’ai fait la rencontre d’un drôle être dont vous allez deviner son identité au fil de cette lecture.

Cet être saute à merveille.

Médaille d’or de natation aux olympiades.

Chante des mélodies dissonantes. Un défaut sans doute ?

Sur son dos, il possède un biniou à deux poches.

Quel tintamarre avec ses congénères au coucher de soleil.

Un vrai breton. Il envoie du sonore en aubade. Il n’a jamais défilé à la grande parade inter celtique de Lorient de peur de se faire écrabouiller.

Le « ouin-ouin » des binious est bigrement plus harmonieux que les « couacs-couacs » de mon drôle être, certes, et de sa compagnie qui concerte le soir à ne plus en finir. Il vit en communauté désordonnée style yé-yé dans un étang entouré de nénuphars à la belle saison.

En fait, ce drôle est une grenouille qui se dit verte. Pour les gens compliqués, je dirais plutôt un mélange de pigments jaunes et bleus. C’est très déconcertant comme explication ! Le résultat est toujours vert… Où plutôt, nous la voyons verte à cause d’un mélange jaune et brun en se modifiant à la lumière. Vous voyez, il faut vraiment être bizarre. Peut-être un trafic génétique ? ou un excès d’herbe fumeuse…

Ma grenouille est un mâle ! Car seuls les messieurs sonnent pour inviter au bal des amphibiens et là, c’est plus rock’n’roll que gavotte !

Ma grenouille ne ressemble en rien à celle de La Fontaine qui se voulait être aussi grosse que le bœuf pour épater la galerie. Non, elle se veut plaisante, souriante, amusante, un peu chef d’orchestre dans son étang aux eaux glauques. De ses yeux globuleux, elle affiche une certaine coquetterie.

Vous savez toutes comme moi que nous sommes sous l’ère de l’écologie sans grand résultat et ma grenouille revendique… de verte, elle est passée au jaune à cause d’un gilet trouvé au fond de son étang !

Dans le monde, 40 % des espèces d’amphibiens sont menacées d’extinction. La situation s’avère même une extinction de masse des espèces vivantes sur notre terre. Dès lors, nul ne devrait ignorer l’ampleur de ce phénomène.

Que dirait La Fontaine  aujourd’hui de notre désordre planétaire ?

En tout cas,  si cela continue, ce ne sera plus rock’n’roll dans l’étang !

Et on ne pourra plus proclamer : « Les grenouilles envahissent le pays jusque dans la chambre du roi » (Ps 104,30)

Sœur Martine


Vous aimerez aussi...